Comment choisir les tuyauteries d’une unité de santé ? Quelle qualité privilégier ? Et pour quel matériau opter afin de protéger les patients de toute contamination ?Cette fois-ci, le leader belge du débouchage de canalisations SD Débouchage vous parlera de l’importance de bien choisir la qualité des tuyauteries et de surveiller le réseau d’eau des cliniques et hôpitaux. 

Cliniques et hôpitaux : Bien choisir la qualité des canalisations

 

Si les patients vont à l’hôpital, ce n’est pas pour s’amuser du passe-temps mais bien évidemment pour qu’ils soient bien soignés et guéris. Cela implique absolument un soin particulier et une conformité à un certain nombre de règles visant à maintenir une bonne gestion de la clinique. Dans le cas contraire, c’est-à-dire, si les responsables et les soignants s’enfuient de leurs responsabilités, l’état de l’hôpital deviendra horrible. 

En effet, la première chose à laquelle vous devriez prêter attention dans un organisme de santé est bien évidemment la qualité des canalisations mises en place afin d’assurer l’acheminement de l’eau propre tout en évacuant l’eau sale. 

Par ailleurs, selon une étude menée visant à comparer les différents matériaux des canalisations utilisés pour la distribution d’eau dans les établissements de santé. La présente étude consiste à comparer plusieurs aspects relatifs aux tuyauteries :

  • Aspects réglementaires.
  • Aspects sanitaires.
  • Aspects techniques.
  • Aspects relatifs au coût de l’installation selon le matériau utilisé.

A l’issue de cette étude, les résultats dévoilés ont porté intérêt sur le cuivre comme matériau idéal pour les canalisations sanitaires d’une unité de santé. Cependant, malgré ce dernier est un peu cher par rapport au PVC et au PER (Polyéthylène réticulé), ses avantages sont nombreux. D’ailleurs,  sa conductivité thermique qui le caractérise lui permet de renforcer les chocs thermiques et lutter contre les maladies nosocomiales. 

 

A qui confier l’installation des canalisations des hôpitaux ?

 

Effectivement, l’installation et l’aménagement des tuyauteries d’un établissement de santé nécessite un savoir-faire unique et une expertise bien particulière. Surtout avec l’entrée en vigueur de l’arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles (infection pulmonaire transmise par les gouttelettes d’eau) dans les installations sanitaires d’une unité de santé.

L’article 6 de cet article prévoit des prélèvements d’eau dans les deux ou trois minutes qui suivent l’écoulement et vérifie la conformité des canalisations aux normes de qualité préétablies par les autorités compétentes. Toutefois, ces prélèvements ne doivent pas être supérieurs à 1000 unités formant une colonie par litre. Or, si le résultat des prélèvements dépassent le seuil conseillé, le responsable compétent prendra sans avertissement ni délai des mesures correctives et préventives contre ce dysfonctionnement.   

En effet, les établissements de santé (clinique/hôpital) demeurent un lieu de résidence des malades vulnérables disposant d’un système immunitaire fragile. Par conséquent, avoir des canalisations de mauvaise qualité et ne respectant pas les normes français en vigueur exposerait la santé des patients au danger. De cette manière, l’hôpital se transforme d’un centre d’hospitalisation à un endroit de contamination.

 

Que faire alors ?

 

Confiez vos installations aux experts du métier, et au cas où vous douté de la qualité de vos anciennes tuyauteries. N’hésitez surtout pas à solliciter des professionnels bien formés et hautement qualifiés pour la vérification, le contrôle et le diagnostic .

En revanche, un bon nombre des hôpitaux choisissent comme matériau pour leurs canalisations l’acier galvanisé de mauvaise qualité. Toutefois, ce choix est basé largement sur le coût inférieur de ce matériau contrairement au cuivre et à l’acier inoxydable. Ce qui entraînera inévitablement des traces de corrosion et facilitera sans doute la transmission des maladies nosocomiales. D’où l’importance de solliciter une société experte pour la conception et l’installation de vos tuyauteries. Ceci, sans oublier de les surveiller et les entretenir régulièrement par une opération du curage et de contrôler vos réseaux d’assainissement.